Skip to content

Avis de soutenance de thèse sur le Guatemala – 17 novembre Paris

by sur 13/11/2012
Madame Agnès Bergeret-Mars soutiendra sa thèse sur

La quête d’autonomie des paysans Maya-Q’eqchi’ de Cahabón (Guatemela), 1944-201.
Trois perspectives sur les conflits de terre et les politiques de développement agricole
Le samedi 17 novembre dès 9 h 30, à la Maison de la Recherche de l’Université de Paris 3,
4 Rue des Irlandais, 75005 Paris

Comment développer l’agriculture de petits paysans au Guatemala ?  C’est la question que l’État guatémaltèque se pose depuis 1944, lorsque le Printemps démocratique tenta, sans y parvenir, d’organiser la transition du régime des grandes plantations latifundiaires à une agriculture de petites et moyennes exploitations modernisées. A partir de l’étude ethnographique et de l’histoire des villages maya-q’eqchi’ de la Vallée de Cahabón au Guatémala, Agnès Bergeret rend compte à la fois de l’histoire conflictuelle des communautés paysannes indiennes et de l’expression des traditions orales des Q’eqchi’ qui constituent le fondement de leur discours et de leur système social. Sur le plan historique et culturel elle confronte trois perspectives : d’abord l’approche « occidentale », ensuite le point de vue local des « Ladinos », et finalement, l’étude des Q’eqchi’ en quelque sorte « par eux-mêmes », en puisant dans un vaste corpus de discours indigène. Cela lui permet d’éclairer non seulement l’organisation sociale actuelle, mais de l’expliquer en fonction des conflits de terre et des politiques agricoles récentes. Ce faisant elle se livre à une réflexion critique sur l’histoire des théories anthropologiques et sociologiques et finalement sur l’Histoire elle-mêmeCes analyses donnent à comprendre les obscurités et les contradictions locales, mais également les impasses dans lesquelles s’engagent souvent les ONG et les politiques de développement.

Jurys:
M. Alain Breton, Université de Paris-Ouest Nanterre La Défense
M. Pierre-Yves Jacopin, IHEAL, Université de Paris-Sorbonne Nouvelle
M. Jean Piel, Université Paris-Diderot
M. Jean-Michel Servet , Institut des Hautes Études Internationales et du Développement, Genève
Mme Valentina Vapnarsky, EREA, Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative, Nanterre
Publicités

From → Archives

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :