Skip to content

Prochain séminaire CERMA : Odile Hoffmann « Pouvoir et ethnicisation : réflexions autour des politiques foncières au Belize 19è-20è siècles – 12 juin 10:30 IdA Paris

by sur 04/06/2013
SEMINAIRE CERMA 2012-2013
Racialisation, Etat-Nation et Capitalisme en Amérique Latine et Ailleurs (II)
Institut des Amériques, Salle Tocqueville
60 boulevard du Lycée
8ème étage, 92170 Vanves
Ligne 12, station Corentin Celton / Tram 3a: Porte de Versailles
10:30 – 12:30
12 juin 2013
Odile HOFFMANN
 (Directrice de Recherche, IRD)

Pouvoir et ethnicisation: réflexions autour des politiques foncières au Belize

19ème-20ème siècles

Odile HOFFMANN, géographe, est chercheuse à l’IRD et Directrice Adjointe de l’Unité de Recherche Migrations et Société (URMIS). Elle mène des recherches sur les dynamiques agraires et les identifications ethnico-raciales des populations afro-descendantes de Colombie, du Mexique et du Belize. Ouvrages récents: Comunidades negras en el Pacífico colombiano. Innovaciones y dinámicas étnicas (Quito, Abya Yala, 2007) et Los retos de la diferencia. Actores de la multiculturalidad entre México y Colombia (México, CEMCA/CIESAS, 2007, co-ed. M.T. Rodríguez).
Le Belize, devenu colonie britannique en 1862 et pays indépendant en 1981, offre un cadre analytique privilégié pour comprendre la construction et déconstruction des légitimités territoriales dans un espace-temps relativement contracté (fin 19ème/début 21ème siècle). Autour des figures de « réserve », « territoire ancestral » et « terres communales » maya dans le sud du pays, on cherchera à identifier les faisceaux d’acteurs et de discours qui participent aux redéfinitions politiques de chaque période. On suivra le fil des techniques spatiales utilisées pour marquer le territoire et en exclure ainsi l’accès à « l’autre » défini selon des critères variables selon les contextes (paysan, pauvre, indien, maya, autochtone, etc.). On verra comment ces constructions mobilisent le rapport à la Nation (citoyen), les registres de la globalisation (minorité ethnique, droits de l’homme, droits de propriété) et les logiques d’appartenance localisées (identités villageoises, familiales) dans des rapports conflictuels.
Coordination : Guillaume Boccara (CNRS, CERMA, EHESS,boccara@ehess.fr) & Christophe Giudicelli (CERMA, EHESS & CNRS, Université de Rennes 2, giudicel@ehess.fr)
Publicités

From → Archives

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :