Skip to content

Festival Ciné Alter’natif – 3, 7 et octobre à Paris, 4 octobre à Genève, 9 au 13 à Nantes, 18 à Marly

by sur 20/09/2013

Le GITPA et le SOGIP se sont associés à l’organisation du

 

À Paris, le festival, animé par Sophie Gergaud, Présidente de De la Plume à l’Ecran, se décline en 6 réunions, des projections de films de réalisateurs amérindiens
et une table ronde sur le Cinéma autochtones d’Amérique latine

Des projections ont également lieu à Nante, Genève et Marly

Centre culturel canadien
5 rue de Constantine -Paris 7e
Jeudi 3 octobre -20h
EHESS Amphithéatre François Furet
105 bd Raspail – Paris 6è
Lundi 7 octobre 16h00 à 19h
Cinéma La Clef
34 rue Daubenton –Paris 5e
Lundi 7 octobre 18h30
RETROSPECTIVE WAKIPONI MOBILE (CANADA)
TABLE RONDE « CINEMA AUTOCHTONE D’AMERIQUE LATINE »
DESCENDANCE ET IDENTITES EN QUESTIONS

Les ateliers Wapikoni Mobile sont partenaires du Festival Ciné Alter’Natif depuis la première édition. Chaque année, depuis 5 ans, le festival a le privilège et le plaisir de diffuser et de promouvoir ces courts-métrages de grande qualité réalisés par des jeunes amérindiens issus de 19 communautés autochtones du Canada.
Le Wapikoni Mobile a vu le jour en 2004 au Québec avec l’objectif de former les jeunes des Premières Nations aux techniques cinématographiques pour leur donner les moyens de s’exprimer visuellement. Depuis, ce sont plus de 2000 jeunes qui ont ainsi été formés, 19 nations amérindiennes ont été impliquées dans le projet qui a donné naissance à plus de 500
courts-métrages et 360 créations musicales.

Structure hors du commun, le Wapikoni Mobile sera à l’honneur lors de cette 5ème édition du Festival Ciné Alter’Natif.

En présence de Nahka Bertrand (Déné) et Emilie Monnet (Anishnabe), représentantes du Wapikoni Mobile et chanteuses du groupe traditionnel ODAYA.

En partenariat avec le GITPA et le SOGIP

Aujourd’hui, en Amérique du Sud, les peuples autochtones participent activement à l’usage du cinéma comme moyen d’expression et de découverte de soi. L’existence de ces réalisateurs est valorisée à l’occasion de festivals de cinéma autochtone, organisés dans différents pays d’Amérique du Sud. L’émergence et le développement de telles platesformes cinématographiques permettent de questionner les différentes propositions artistiques de ces réalisateurs, les thèmes et les sujets traités, ainsi que l’origine de leur besoin de s’exprimer à travers le cinéma. L’analyse des représentations de l’Indien dans le cinéma en Amérique latine est un champ de recherche relativement nouveau. Et c’est ce qui rend d’autant plus important et passionnant le travail des deux intervenantes de cette table ronde, qui sont allées sur le terrain à la rencontre des personnes clés de cette histoire du cinéma autochtone en mouvement, encore en ébullition, en construction.

Angelica Mateus Mora abordera l’image de l’Indien dans l’histoire du cinéma et de l’audiovisuel latino-américains, plus particulièrement, colombiens, depuis les premiers films de « découverte » jusqu’à l’appropriation contemporaine du cinéma et de la vidéo par les Amérindiens.

Gabriela Chihuailaf interrogera le cinéma documentaire mapuche qui, selon elle, cherche à établir en images les rapports des réalisateurs avec leur réalité sociale, culturelle, identitaire, travaillant sur un « invisible » – les peuples autochtones dans les pays où ils ont été soumis – afin de les rendre « visibles » aux yeux de la société nationale dominante

Projection de 3 films et
un débat en présence de Nahka Bertrand (Déné) et Emilie Monnet (Anishnabe) suivra la projection

OK BREATHE AURELEE
de Brooke Pepion Swaney (Blackfeet/Salish), USA, 2011, 16mn, VO ST FR

Auralee cherche à s’évader d’une vie qui lui semble fade. Elle veut un bébé. Mais Colin, son petit-ami, n’est pas vraiment décidé. Souhaitant désespérément renouer avec ses origines autochtones, Auralee se met à la recherche d’un donneur de sperme amérindien. Un court-métrage sur la vie, l’amour, la maternité et la quête identitaire

CORRIGER LE TABLEAU
Wapikoni Mobile, Canada, 2012, 4mn50, VO ST FR

Les jeunes de Manawan décrivent et écrivent les préjugés dont ils sont souvent les victimes. Puis, le tableau s’efface pour qu’ils réécrivent leur propre vie.

LAST CALL INDIEN
Sonia Boileau (Mohawk), Canada, 2010, 60mn, VF

A la mort de son grand-père, Sonia perd l’un des derniers liens qui l’unissaient à son héritage mohawk. Elle essaie de savoir pourquoi elle connaît si peu de choses sur sa culture autochtone et ce que cela signifie d’être mohawk aujourd’hui. Sa quête identitaire est le prétexte pour explorer la complexité de la situation des Premières Nations du Canada.

Cinéma La Clef
34 rue Daubenton –Paris 5e
lundi 7 octobre à 20h45
Cinéma La Clef
34 rue Daubenton –Paris 5e
mardi 8 octobre à 18h30
Cinéma La Clef
34 rue Daubenton –Paris 5e
mardi 8 octobre à 20h45

SMOKING FISH
Cory Mann (Tlinglit, Alaska) et Luke Griswold-Tergis, 2011, 80mn,

Cory Mann, jeune tlingit excentrique, se bat pour faire tourner sa petite entreprise à Juneau, en Alaska. Comme chaque année, il est rattrapé par une fringale de saumon fumé et par la nostalgie de son enfance. Il décide alors de passer l’été au camp de pêche traditionnel de sa famille pour y préparer du poisson dans le fumoir à saumon. L’histoire insolite de sa vie et l’histoire inédite de son peuple se mêlent à la préparation de la nourriture traditionnelle, aux difficultés pour payer factures, impôts et garder son entreprise à flot. A travers un humour décapant, Smokin’ Fish raconte les tentatives d’un homme pour évoluer dans cet espace de collision chaotique du monde moderne et d’une culture ancienne, pour composer avec les exigences de la modernité et la simplicité de la plénitude heureuse. Smokin’ Fish, ou comment gagner sa vie tout en profitant des petits bonheurs que la nature procure et que la famille assure.

CANADA : IDLE NO MORE !
Projection de 3 courts métrage
s

VOTRE VOIX, NOTRE FUTURE,
Conseil tribal wet’suwet’en, Canada, 2011, 28mn, VO ST FR

Alors que l’entreprise Enbridge souhaite construire un double oléoduc qui transporterait le pétrole brut des sables bitumineux d’Alberta jusqu’à l’Océan Pacifique, traversant de nombreuses terres tribales, les Wet’suwet’en (Colombie Britannique) nous confient leurs craintes et leur volonté de protéger leur environnement.

EXTRACTION
Myron Lameman (Cree), Canada, 2011, 15mn, VO ST FR

Extraction est un court-métrage qui explore l’opposition entre la nation cree de Beaver Lake et la province d’Alberta alliée au gouvernement fédéral du Canada, afin de stopper l’expansion de l’extraction de sables bitumineux sur ses territoires traditionnels.

BLOCUS 138
Réal Leblanc Junior (Innu), Canada, 2012, 7mn, VO ST FR / VF

9 mars 2012, un groupe d’autochtones de la réserve innue de Maliotenam, proche de Sept-Îles, bloque depuis cinq jours la route 138 pour s’opposer aux travaux d’Hydro-Québec sur la rivière Romaine. La Sûreté du Québec, appuyée par l’escouade anti-émeute, intervient alors pour démanteler les barricades

Accès aux horaires et lieux des projections à Nantes, Genève et Marly

Accés a la plaquette de présentation détaillée du festival

 

GENERATION NAVAJO
Projection de 2 films
et débat en présence de Deidra Peaches (Navajo) et Jake Hoyungowa (Hopi/Navajo)

BLACK MESA WATER COALITION
de Deidra Peaches (Navajo) et Jake Hoyungowa (Hopi/Navajo), USA, 2011, 10mn, VO ST FR

L’organisation autochtone Black Mesa Water Coalition lutte pour la préservation et la protection de la Terre Mère et le respect des cultures amérindiennes, afin d’instaurer un mode de vie sain et durable dans les communautés tout en responsabilisant la jeune génération.

TO EI ‘IINA ATÉ -WATER IS LIFE,
de Deidra Peaches (Navajo) et Jake Hoyungowa (Hopi/Navajo), USA, 2013, 52mn, VO ST FR

Water is life explore le caractère sacré de l’eau et montre à quel point l’industrialisation de la Nation navajo perturbe son mode de vie traditionnel. Deidra Peaches et Jake Hoyungowa s’adressent au public en montrant à quel point ils seront pour toujours affectés par les impacts de l’industrialisation et ses ramifications liées à leur environnement, leur gouvernement, leur santé et, surtout, leur mode de vie.

 

 

Publicités

From → Archives

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :