Skip to content

Prochaine séance séminaire FRAO : projection du film « L’élu du peuple – Pouvanaa te Metua » – jeudi 15 mai, EHESS Paris

by sur 06/05/2014
Nous avons le plaisir de vous inviter à la cinquième séance, jeudi 15 mai, du séminaire de la FRAO (Formation à la recherche dans l’aire océanienne), à l’amphithéâtre François Furet, EHESS, 105 bd Raspail, 75006 PARIS, de 10h à 13h.

 

Nous projetterons le film « L’élu du peuple – Pouvanaa te Metua« , de la réalisatrice Marie-Hélène Villierme (2012, 90 mn).
La projection sera suivie d’une discussion avec la réalisatrice Marie-Hélène Villierme, qui permettra d’aborder à la fois la figure politique de Pouvanaa a Oopa et la réception de ce film par les différents acteurs et publics concernés.
La sortie du film s’inscrit dans un moment politique particulier, la garde des sceaux Christiane Taubira ayant annoncé 
en février 2014 son intention de saisir la Commission de révision des condamnations pénales d’une requête en révision de la condamnation de Pouvanaa a Oopa, « au vu des éléments, versés au soutien de la requête et issus des archives, sur le contexte politique et judiciaire de l’affaire, ainsi que des témoignages produits ».  
Résumé. C’est à la fin des années 1940 qu’apparaît dans les Etablissements français d’Océanie (la Polynésie française aujourd’hui) une vie politique locale. Pouvanaa a Oopa, premier Tahitien élu député en 1949, est aussi le leader charismatique du premier parti politique, le RDPT (Rassemblement des Populations Tahitiennes).
Il s’oppose avec force à l’administration coloniale française à en devenir très gênant lorsque le choix est pris d’implanter un centre d’expérimentations nucléaires dans le Pacifique. Au nom de la raison d’Etat, une stratégie se met en place pour isoler l’homme par qui le plan national pourrait échouer. Victime d’une machination, en octobre 1958, il est arrêté, emprisonné et condamné à 15 ans d’exil.
Comme des signes du destin, les dates de naissance (1895) et de mort (1977) de celui que le peuple appelle le « Metua », s’insèrent entre deux faits hautement symboliques : l’année de naissance marque la signature du traité d’annexion de son île natale par la France. L’année de sa disparition coïncide avec celle de la mise en place du premier statut d’autonomie de gestion du Territoire de la Polynésie française.
Mise en images à partir d’archives et pour la première fois, le destin politique de Pouvanaa a Oopa, l’orchestration de sa mise à l’écart, sert de fil rouge pour traverser une page peu connue et pourtant décisive de l’histoire polynésienne récente.
Un extrait de ce film est visible ici: 

 
L’annonce des séances de la FRAO est disponible sur calenda
Publicités

From → Archives

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :