Skip to content

Prochain séminaire « L’Amérique latine par l’image et pour l’image »/FABRIQ’AM: projection du film « El caballito y la mascara » de Gaël Vince et Guillaume Darras – vendredi 23 mai 18h au Musée du Quai Branly

by sur 20/05/2014
Le prochain séminaire « l’Amérique Latine par l’image et pour l’image »
en collaboration avec Fabriq’am, aura lieu :

Vendredi 23 mai, de 18h à 20h
Musée du Quai Branly – Salle de cinéma

La prochaine séance de notre séminaire sera en collaboration avec le projet ANR Fabriq’Am  ayant pour objet l’analyse de la « mise en patrimoine » d’éléments culturels qui constitue  l’un des moyens par lesquels les groupes amérindiens recherchent une visibilité et une reconnaissance dans un paysage social et politique marqué aujourd’hui dans la plupart des pays latino-américains par le multiculturalisme institué en mode de gouvernance.

Pour illustrer ce propos nous projetterons le film « El Caballito y la Mascara » de Gaël Vince et Guillaume Darras :  A Tamulté de la Sabanas se répété chaque année durant la fête patronale la danse d’un cheval-jupon et d’un masque qui rejoue la Conquista. Le duo de danseurs accompagne les processions en l’honneur de Saint François. Dans le même temps, un professeur tente avec ses élèves de préserver les traditions locales donnant une version impeccablement chorégraphié de cette tradition.

A l’appui de ce film nous discuterons de l’aspect de cette tradition et de son impact sur la vie aujourd’hui dans ce village du Mexique.

Séminaire «  l’Amérique Latine par l’image et pour l’image »

Ce séminaire propose une réflexion sur l’Amérique Latine en s’appuyant sur la présentation et l’analyse de films documentaires. Serge Gruzinski a montré comment les images ont servi le monde colonial pour propager la culture occidentale et ont tenté d’uniformiser les mondes vaincus des Amériques. Le cinéma documentaire contemporain nous montre une Amérique Latine en reconstruction et réappropriation d’images et d’identités. Sur la base de projections de films et en invitant le(s) auteurs et/ou réalisateur(s), nous poursuivrons cette réflexion.

Seront abordées dans cette approche, la construction du film bien sûr, mais aussi la reconstruction de l’Amérique Latine d’aujourd’hui à travers ses images : celles qu’elle a subies, celles qu’elle véhicule mais aussi celles qu’elle se réapproprie pour se reconstruire. A l’appui de ce film nous discuterons de l’aspect de cette tradition et de son impact sur la vie aujourd’hui dans ce village du Mexique.

Patrick Deshayes, professeur à Lumière Lyon 2. EREA (LESC – Institut des Amériques)
Helios Figuerola Pujol, EREA-LESC

Publicités

From → Archives

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :