Skip to content

Prochaine séance Séminaires « Situations coloniales et postcoloniales : vues du Pacifique et d’ailleurs » : Benoît Trépied « L’invention administrative de « l’indigène » et Laure Blévis « L’invention française de « l’indigène » en Algérie coloniale »- 7 janvier 2014 15h

by sur 07/01/2014

Au sein du séminaire « Situations coloniales et postcoloniales : vues du Pacifique et d’ailleurs »,

la prochaine séance intitulée L’invention administrative de l’« indigène » comptera sur les interventions de :

Benoît Trépied : Définir les « indigènes » dans le Pacifique français et américain

et Laure Blévis (Université Paris X) : L’invention française de « l’indigène » en Algérie coloniale

Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, salle 2, 105  boulevard Raspail, 75006 Paris.

Ouverts à tous étudiants et chercheurs – océanistes comme non-océanistes -, ce séminaire a pour ambition d’examiner les débats sur le colonial et le postcolonial à partir de dialogues inédits organisés, lors de chaque séance, entre chercheurs spécialistes du Pacifique et d’autres régions.

Présentation

Le Pacifique occupe une place importante dans l’histoire de l’anthropologie et des sciences sociales (Durkheim, Mauss, Bateson, Mead, Malinowski…), mais demeure nettement moins connu pour le rôle central qu’il a joué dans la mondialisation des échanges commerciaux, la formation des empires coloniaux et l’émergence des débats sur le postcolonial (et ce malgré les travaux de Sahlins ou Clifford). La « situation coloniale » (Balandier 1951) n’y a guère été appréhendée en tant que telle, et le renouveau historiographique sur la colonisation et les empires fait le plus souvent l’impasse sur le continent océanien. Cette région a pourtant été un lieu de confrontation des modèles impériaux européens, américain et asiatiques, et a elle joué un rôle majeur durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a ensuite connu une décolonisation tardive et inachevée, sous des formes institutionnelles très diverses : État associé, indépendance, territoire sous tutelle, reconnaissance des droits autochtones… Ce séminaire veut donc à la fois aborder des situations coloniales et postcoloniales océaniennes très importantes pour l’étude de la formation et du déclin des empires coloniaux, et intégrer ce continent aux débats historiographiques les plus récents.

Nous travaillerons à partir de textes classiques et contemporains, et inviterons des chercheurs travaillant sur ces problématiques, en Océanie ou ailleurs. Les séances du séminaire seront généralement organisées autour d’échanges entre chercheurs océanistes et non-océanistes, sous la forme d’un ou deux exposé(s) suivi(s) d’une discussion générale.

Organisateurs :

Alban Bensa, Directeur d’études à l’EHESS (IRIS)

Marie Salaün, Professeure à l’Université de Nantes (CREN)

Benoît Trépied, Chargé de recherche au CNRS (IRIS)

Eric Wittersheim, Maître de conférences à l’EHESS (IRIS)

Publicités

From → Archives

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :